Origine des Races

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Origine des Races

Message  Yzera le Ven 15 Oct - 16:57

Draeneï et Erédars

Originaires de la planète Argus, les Érédars furent l'une des races technologiquement les plus avancés. Cela attira l'attention de la Légion Ardente, qui décida de les corrompre. Sargeras en personne se présenta à eux, et ils le rejoignirent. Ils devinrent l'une des races la plus haut gradée de la Légion, et les grands noms tels Archimonde ou Kil'Jaeden en font partie.

Certains Érédars refusèrent toutefois de s'allier aux démons. Menés par le prophète Velen, ils furent persécutés. Une race de lumière pure, les Naarus, impressionnés par la dévotion à la lumière de ces êtres, décida de les aider. Ils envoyèrent un de leur vaisseau dimensionnel, Oshu'gun, afin de les récupérer et de les amener dans un monde meilleur. Ces rescapés se nommèrent alors “Draeneï”, ou exilés dans leur langue.

Ils cherchèrent durant longtemps la planète idéale, et, au bout de plusieurs décennies, trouvèrent le monde de Draenor. Malheureusement, suite à une fausse manoeuvre, leur vaisseau s'écrasa sur le plateau de Nagrand. Les survivants prirent contact avec les habitants de la région : les orcs. Ils nouèrent des relations amicales et commerciales avec ceux-ci, qui parfois même allèrent plus loin (Garona est née de parents orcs et Draeneï).

Ils bâtirent de nombreux temples et villes, dont la plus importante est Shattrath. Mais la Légion Ardente les retrouva, et s'interessa fortement aux orcs. Ils corrompirent ceux-ci, qui commencèrent à exterminer leurs voisins Draeneï. Ceux-ci se réfugièrent dans plusieurs temples, dont beaucoup ne résistèrent pas, tels Auchindoun ou Karabor (le Temple Noir). Les Naarus envoyèrent un de leurs vaisseaux, le Donjon de la Tempête, qui se tenait prêt à évacuer le peuple persécuté. Voyant que certaines places, tel le vaisseau Naaru, ne tombaient pas, les orcs abandonnèrent, et se rassemblèrent pour partir en guerre contre les humains en Azeroth.

La Légion corrompit certaines terres, telle la Péninsule d'Hellfire (- des Flammes Infernales). Les énergies démoniaques firent muter certains Draeneï, qui devinrent, selon la gravité des cas, des roués ou des perdus. Quelques années plus tard, Illidan Stormrage (Hurlorage) arriva en Outreterre. Il prit le contrôle de Karabor (le Temple Noir) aidé par certains roués, tel Akama. Devenu le seigneur de l'Outreterre, il envoya son armée contre le Donjon de la Tempête. Les elfes de sang prirent les annexes une à une, l'Arcatraz, la Botanica, le Mechanar. Il devint évident que les Draeneï n'arriveraient pas à contrer l'attaque, et les survivants fuirent à bord de la quatrième annexe : l'Exodar. Mais ils embarquèrent quelques passagers clandestins elfe de sang. Ceux-ci sabotèrent le vaisseau.

Les Draeneï, assaillis par les armées d'Illidan et par les orcs restants, menèrent un raid désespéré contre le Donjon de la Tempête. Ils réussirent à prendre l'Exodar et à fuir avec celui-ci. Mais le vaisseau fut sévèrement endommagé par le raid, et ne tenu pas longtemps. Il s'écrasa sur Azeroth, au large de Kalimdor, sur l'île d'Azuremist (- de Brume-Azure). Ils entrèrent en contact avec les Elfes de la Nuit habitant sur l'île (ceux n'ayant pas été écrasés par des parties du vaisseau), et rejoignirent l'Alliance. Ils cherchent aujourd'hui à rassembler une armée pour partir combattre les démons.


Les Humains

Premiers Humains

Les études récentes montrent que les humains sont des évolutions des terrestres, créatures de pierre créés par les titans. Ils seraient donc de fait cousins des nains. Cette hypothèse vient du fait que certaines femmes, à l'instar des nains, arrivent à changer leur peau en pierre pendant un court instant, preuve de l'héritage des terrestres.

Ces humains primitifs, nommés Azothas, apparurent peu avant l'éclatement de l'empire troll Zandalari, il y a plus de 20.000 ans. Ils vivaient dans la Vallée de Strangleronce, avant d'êtres chassés par une partie des trolls révolutionnaires, venus fonder l'empire Gurubashi. Les nombreuses tribus Azothas migrèrent alors loin vers le nord pour s'installer sur le continent de Lordaeron.

Cette race n'avait pas un grand intérêt : aucune technologie avancée, des méthodes de chasse rudimentaires, des tribus nomades... Aucune créature intelligente de l'époque (troll ou elfe de la nuit) ne notèrent leur présence. Il est tout de même à préciser que de rares ruines de cette race furent retrouvés, principalement des lieux de cultes à une divinité aujourd'hui oubliée.

Ligue d'Arathor

Plusieurs siècles ont passé... Nous sommes il y a 6.800 ans. Un nombre incalculable de tribus humaines ont été fondées à travers le continent. La technologie humaine a peu avancé, mais leur a permis de se sédentariser en construisant en dur. Le chef de la tribu Arathi, nommé Arathor, eût alors une idée qui allait changer le cours de l'histoire : celle de réunifier toutes les tribus pour former un grand empire humain.

Plusieurs tribus se rallièrent pacifiquement, les autres furent conquises par les armes, mais l'ambition du nouvel empereur fut réalisée : les humains faisaient désormais partie des grands de ce monde...

Et ils n'allaient pas tarder à le prouver... En effet, un petit contingent d'ambassadeurs elfiques, ayant appris la formation d'une nouvelle civilisation susceptible d'avoir une puissante armée, vint bientôt leur rendre visite. Ce qu'ils découvrirent ne fit que les conforter dans leur idée de la puissance humaine : la grande cité de Strom, capitale du nouveau royaume, pouvait rivaliser avec Lune-d'Argent (Silvermoon), leur propre capitale.

Les elfes vinrent ainsi vers Arathor, pour lui demander de l'aide. En effet, après des centaines d'années de calme, les trolls de l'empire Amani assiégeaient les territoires elfiques, anciennes terres sacrées des trolls. Arathor accepta, à la condition que les magus elfes apprennent la magie à cent hommes.

La promesse tenue, l'armée humaine marcha vers les trolls. Ces derniers furent littéralement anéantis. L'empire Amani s'effondra, seuls quelques bastions, comme l'ex-capitale Zul'Aman, résistèrent et subsistent toujours. Les humains connaissaient désormais la magie et avaient gagné l'estime des haut-elfes.

La Chute de l'Empire

La génération d'Arathor passa, et la magie fut transmise aux générations suivantes. Mais les nouveaux mages n'avaient pas connu la guerre, et ne savaient donc pas que la magie n'était pas à prendre à la légère. Il en a résulté une utilisation abusive et sans précautions. Les échos de cette magie furent émises partout dans l'univers, et furent captées par les démons de la Légion Ardente et son chef, Sargeras. Celui-ci avait abandonné toute vue sur Azeroth, croyant que toute son énergie avait disparu avec le Puits d'Éternité, lors de la Première Invasion. Mais cette révélation lui fit regagner espoir, et ainsi la première étape de la Seconde Invasion, qui aurait lieu plusieurs milliers d'années plus tard, était franchie.

Malgré les ordres de Sargeras, qui étaient d'attendre et de s'en tenir aux plans, certains démons mineurs ne purent s'empêcher de désobéir, s'invoquant sur Azeroth. Ainsi quelques-unes des ces créatures impies apparaissaient ponctuellement dans les rues de Strom, semant la panique au sein de la cité. Les mages furent vite pointés comme fautifs, et se sentirent obligés de quitter la capitale. Ils s'installèrent dans les plaines d'Alterac, et fondèrent la première cité-état autonome : Dalaran. Certains paysans les suivirent, estimant que la protection de puissants mages valait bien quelques petits démons par-ci par-là.

Voyant que la cité de Dalaran prospérait seule, certains nobles de Strom tentèrent leur chance et créèrent d'autres cités états : Alterac, dans les hautes montagnes du centre du continent, Gilnéas, dans la péninsule du sud-est, Kul Tiras, sur une île au large des côtes, Hurlevent (Stormwind), seule cité-état en dehors du continent, et enfin Lordaeron, dans les clairières de Tirisfal. Strom, devenue invivable à cause de sa surpopulation, fut progressivement délaisée par ses habitants. Seuls quelques rares soldats y restèrent, et l'ex-capitale fut renommée Garde-de-Strom (Stromgarde). Cet évènement marqua la fin définitive du seul empire humain ayant existé.

Peut d'évènements arrivent ensuite aux humains jusqu'aux trois grandes guerres, qui auront leur article dédié, patience...

Une race cherchant à se reconstruire

Aujourd'hui, après être passée au seuil de l'extinction à cause des trois guerres successives qu'elle a connue, la race humaine tente bien difficilement de relever la tête. En tant que plus puissante armée de l'Alliance, c'est elle qui dirige cette faction. Mais cette responsabilité a créé une guerre souterraine entre Hurlevent (Stormwind) et Theramore, les deux plus gros bastions humains restants. En effet, le roi de l'Alliance, ou plutôt la reine, est censée être Jaina Portvaillant (Proudmoore), dernière descendante des fondateurs de l'Alliance intéressée par le pouvoir. Mais les dirigeants de l'armée, qui ne la voient déjà pas d'un bon oeil, refusent catégoriquement que la capitale humaine soit si proche d'Orgrimmar, capitale de la Horde. Ainsi, les généraux ont mis à la tête de Hurlevent (Stormwind) Anduin Wrynn, petit-fils du précédent roi de la cité, Llane Wrynn, et régissent l'alliance.

Outre la race humaine, cette querelle met aussi en jeu la présence des Elfes de la Nuit dans l'Alliance : en effet, ils n'estiment n'avoir absolument aucun compte à rendre à Hurlevent (Stormwind), et attendent le moindre reproche faisable aux humains pour quitter la faction. Seuls les liens entre Tyrande Murmevent (Whisperwind) et Jaina les y retient encore.

Focalisons nous sur Hurlevent (Stormwind) : la tension monte. Les hautes sphères sont la proie de la corruption (Katrana Prestor...), et l'armée est mystérieusement absente, laissant la voie libre aux incursions des orcs du Pic Rochenoire (Blackrock) et des dragons noirs. La tension monte dans les contés entourant la capitale, à cause de la protection inexistante et des impôts très élevés.

Au nord, ce n'est guère mieux : les nations de Gilnéas et Kul'Tiras n'ont plus donné de signe de vie respectivement depuis les seconde et troisième guerres. Lordaeron, Strom et Arathi sont toutes les trois tombées, et Dalaran, à peine reconstruite, a été téléportée dans les lointaines contrées de Northrend (Norfendre).

Les paysans du nord, notamment des cités d'Hillsbrad (Hautebrande) et de Southshore (Austrivage), doivent faire face au Fléau sans pouvoir compter sur les armées de l'Alliance. Heuresement pour eux, une armée indépendante assez puissante pour tenir tête à la Horde, l'Alliance et le Fléau réunis les protègent : la Croisade Écarlate. Cette faction a pour seul et unique but de rendre aux humains leurs terres, mais les techniques employées ne plaisent pas à tous : certains membres de la croisade se sont ainsi séparés de l'organisation pour fonder l'Aube d'Argent.

Ainsi, l'Alliance, et en particulier les humains, est assaillie de toutes parts.


Les Nains

Les nains d’Ironforge (Forgefer) sont les descendants d’une race ancienne d’humanoïdes et ont élu domicile au pied des montagnes de Khaz Modan. Alliés des humains depuis des lustres, les nains sont de nature combative, sont de fervents raconteurs d’histoires, et bien sûr des buveurs de bière invétérés.

Plusieurs milliers d’années avant ce jour, les Titans façonnaient le monde à leur manière, créant les continents, la mer, l’air ambiant. Pour les aider à creuser des galeries sous la terre, ils créent les Terrestres. Ces êtres n’ont aucun lien avec le monde en surface, et n’en ont rien à faire d’ailleurs, préoccupés à creuser des tunnels et sonder les profondeurs de la terre. Cependant, lors de la Grande Fracture1, ils furent profondément affectés par la souffrance de la terre, perdirent en grande partie leur identité et finirent par s’isoler dans le monde qu’ils s’étaient créés. Ces cités Titans que l’on nomme Uldaman, Uldum, Ulduar, là ou ils avaient été modelés, devinrent leur tombeau et c’est ainsi que les Terrestres reposèrent en paix, figés, pendant des millénaires.

Personne ne sait aujourd’hui ce qui les sortit de leur coma, mais les terrestres d’Uldaman sortirent de leur sommeil, et se rendirent compte qu’ils avaient beaucoup changé durant ces nombreuses années, notamment leur apparence physique rendue maintenant celle de mortels, la peau remplaçant la pierre.

C’est sous le nom assez péjoratif de « nain que furent connus les Terrestres par la suite. Ils se trouvaient faibles et inférieurs après la perte de leurs pouvoirs, et se rappelèrent que les elfes de la nuit les appelaient comme ça, ils adoptèrent donc le nom. Ces nains, donc, quittèrent Uldaman et partirent à la découverte du monde. Sous la plus haute des montagnes, qu’ils nommèrent Khaz Modan, (ce qui en langage nain signifie « Montagne de Khaz », du nom de leur Titan créateur, Khaz’Goroth) ils créèrent une cité sous-terraine, dans laquelle ils construisirent une immense forge, et bientôt cette ville prit le nom d’Ironforge.

La guerre des trois marteaux

On pouvait distinguer trois clans de nains prédominants dans Ironforge. Tout d’abord le clan Bronzebeard, qui faisait fonctionner la cité, le clan Wildhammer (Marteaux-hardis) qui s’occupait des alentours de la cité et les Dark Iron (Sombrefer), qui eux vivaient dans les profondeurs sombres de la cité, complotant contre les deux autres clans. Quand le Haut-Roi Modimus Anvilmar mourut une terrible guerre civile fit rage dans Ironforge, et le clan vainqueur, Bronzebeard, prit entièrement le contrôle de la cité. Les nains Wildhammer s’enfuirent dans les Paluns (Wetlands) et créèrent Grim Batol, et les Dark Iron descendirent au mont Blackrock (Rochenoire) et créèrent la cité de Thaurissan, en l’honneur de leur roi, Dagran Thaurissan.

Les Dark Iron n’ont pas digéré la défaite, si bien qu’ils menèrent deux attaques de front, simultanément contre Ironforge et Grim Batol. La première armée, celle de Thaurissan lui-même, se fit anéantir contre les nains d’Ironforge mais celle de sa femme, Modgud, envahit Grim Batol à une vitesse folle, utilisant de la magie de celle-ci (Modgud) pour apeurer le clan adverse. Khardros Wildhammer, chef de Grim Batol, tua la reine et mit fin au siège des Dark Iron, leurs troupes s’enfuyant. Le clan d’Ironforge passa à l’offensive et mena un raid, direction le pic de Blackrock (Rochenoire). Mal leur en pris, car les Dark Iron avaient « accidentellement » invoqué l’avatar d’une des pires créatures du plan élémentaire, Ragnaros. Il ravagea le pic de Blackrock (Rochenoire) et pris le contrôle des nains Dark Iron. Les deux autres clans, effrayés par tant de puissance brute, s’enfuirent dans leurs camps respectifs. Malheureusement pour les Wildhammer, leur cité était inhabitable à cause de la magie de Modgud, ils partirent donc vers le nord et c’est sous le commandement d’un nouveau Thane2, Maz « drachrip » Wildhammer qu’ils fondèrent le Pic Aerie (Nid de l’aigle). Ils devinrent alors totalement en accord avec la nature, à un degré moindre des druides cependant, et apprirent à chevaucher les griffons. Ils détiennent aussi la connaissance du marteau de tonnerre. Les clans Bronzebeard et Wildhammer ont, en dépit des conflits au début de la guerre des trois marteaux, toujours gardé d’excellents rapports entre eux et des relations commerciales plus que profitables pour les deux partis. A la mort du Thane Khardros Wildhammer, Magni Bronzebeard décida d’ériger deux immenses statues représentant Khardros et Madoran pour rappeler à tous qu’un jour, deux clans ont versé leur sang pour que les Dark Iron ne triomphent pas.

Il ne faut évidemment pas oublier de mentionner un autre clan, issu d’Ironforge, avec à sa tête Vanndar Stormpike (Foudrepique). Ces nains qui ont pris d’assaut les montagnes d’Alterac sont à la recherche de richesses, quitte à devoir se battre toute la journée contre les orcs du clan Frostwolf (Loup-de-givre), dirigés par le chaman Drek’thar. Il faut voir ces nains un peu plus comme des pillards venus chercher fortune que comme de véritables héros. Ne l’oublions pas, les nains ont une nature fortement cupide et tout ce qui brille a immédiatement préséance sur le reste.

Les nains modernes

Les nains aujourd’hui sont curieux, comme ils l’ont toujours été, mais à une échelle beaucoup plus grande : on ne voit presque plus de nains à Ironforge, comparé à autrefois. Ils sont tous en mission d’exploration, friands de reliques et désireux de retrouver leurs vraies origines. En effet, ils ont découvert que plus ils se rapprochaient de leurs racines, plus il recouvraient leurs pouvoirs. C’est le cas notamment avec la forme de pierre, chose qu’ils ne savaient plus faire depuis longtemps. Ils boivent toujours autant de bière, sont solidement soudés à leurs alliés qu’ils n’hésitent pas à défendre en temps de guerre, car après tout cela fera de bonnes histoires à raconter à leurs descendants! Plusieurs sites de fouille, hormis Uldaman, sont connus; il s’agit de Bael Modan, dans les Barrens (Tarides) ou encore de Thor Modan, à Northrend (Norsebrise).


Les Trolls

Les Trolls sont l’une des races créées par les Titans. Ils prospérèrent rapidement et formèrent de nombreux empires, qui se faisaient la guerre mutuellement, malgré les appels au calme de l’empire Zandalari, dont faisaient partie les trolls les plus intelligents.

Il arriva toutefois que ces empires s’unirent pour vaincre des ennemis communs. Ce fut par exemple le cas il y a 16.000 ans, lorsque les empires Amani et Gurubashi s’allièrent pour marcher contre les Azi’Aqir, ancêtres des Silithides. Après de rudes combats, ils parvinrent à couper l’empire Aqiri en deux : une partie dans les plaines gelées de Northrend (Norsebrise), autour de la cité d’ Azjol Nerub ; l’autre dans les déserts brûlants de Silithus, autour de la cité d’Ahn Qiraj. Les trolls convinrent que la menace avait été éradiquée et revinrent à leurs guerres habituelles.

Un groupe de Trolls de l’empire Amani relativement important tenta de raisonner leurs frères. Vu qu’ils ne furent pas écoutés, ils décidèrent de s’exiler, et marchèrent vers le centre du continent. Ils y découvrirent un lac d’énergies scintillantes : le Puits d’Éternité. Le contact avec ce lac magique les fit muter et ils devinrent au fil des siècles les Elfes de la Nuit. Ces derniers ne portent pas les trolls en très grande estime, car ils sont pour eux une race de barbares ne pensant qu’à se battre. Au fil du temps, les Elfes finirent par oublier leurs origines, mais gardèrent leur animosité envers les Trolls.

C’est pour cela que les elfes attaquèrent les trolls près de 4.000 ans plus tard. L’empire des elfes s’étendit jusqu’à ce qu’ils rencontrèrent les Silithides, anciens Azi’Aqir ayant évolué. La guerre des sables changeants fit un carnage dans le rang des elfes, et, bien qu’ils remportèrent de peu la victoire, ils avaient perdu trop d’hommes et de femmes pour continuer le combat contre les Trolls.

Mais les démons arrivèrent en Azeroth. Nous sommes en -10.000, et toutes les races souffrirent de l’invasion de la Légion Ardente. Malgré tout, les trolls s’en sortirent bien, vu que leurs Empires sont situés très loin du point d’invasion, la cité elfique de Zin’Azshari. Lors de l’implosion du Puits et de la Grande Fracture, seuls l’empire Zandalari fut menacé. Mais les magiciens talentueux de cet empire parvinrent à lancer à temps un bouclier d’énergie qui sauva leur capitale, Zuldazar. Désormais, l’île de Zandalar se tient au milieu de l’océan.

Les trolls vivaient alors paisiblement. Mais ce fut sans compter l’arrivée des Haut-Elfes, il y a 6.800 ans, dans les Bois d’Eversong (Chants-Éternels). Ces derniers bâtirent leur capitale, Silvermoon (Lune-d’Argent), sur des terres sacrées des Trolls de l’empire Amani. Ceux-ci, outrés, tentent de chasser les profanateurs, mais se heurtent aux boules de feu et aux éclairs destructeurs des Elfes. Ils laissèrent les elfes dans une paix précaire pendant 4.000 ans, avant de relancer l’offensive. Les elfes se firent exterminer. Ils envoyèrent en urgence des émissaires à la capitale de l’empire humain d’Arathor, Strom. Ces derniers acceptèrent d’aider les elfes en échange de l’apprentissage de la magie à cent humains. Les armées réunies des humains et des elfes parvinrent à faire tomber un empire plusieurs fois millénaire.

La situation de l’empire Gurubashi, situé dans les jungles de Stranglethorn (Strangleronce), n’est guère plus enviable. Une famine dévastatrice sévissait depuis plusieurs années. Un dieu maléfique, Hakkar, sentit qu’il pouvait profiter de l’occasion pour se faire vénérer. En échange de sacrifices réguliers, il offrit de quoi vivre aux trolls. Mais ses demandes en sang étaient de plus en plus énormes, et les habitants de Zul’Gurub finirent par douter quant aux intentions de leur dieu. Ils finirent par le rejeter, et une guerre civile éclata au sein de l’empire entre les pro-Hakkar et les anti-Hakkar. Ces derniers vainquirent et les Hakkari furent bannis loin dans les marais du nord. Ils y bâtirent le temple d’Atal’Hakkar, et cherchent à faire revenir leur dieu. L’empire dut également faire face à la colère de Neptulon, seigneur élémentaire de l’eau, frère de Ragnaros. Il envoya ses krakens et submergea toute les terres à l’ouest de Zul’Gurub. L’empire Gurubashi ne se remit pas de cette guerre intestine et de la colère des éléments, et il s’effondra, donnant naissance à de nombreuses tribus, dont la tribu Darkspear (Sombrelance). Cette dernière s’installa d’abord sur les côtes de Stranglethorn, mais se fit assaillir par les murlocs. Ne pouvant faire face, ils prirent le large et s’installèrent sur l’archipel de Balor, aussi connu sous le nom d’îles brisées.

Les trolls se firent discrets jusqu’à l’arrivée de la horde des orcs, plus particulièrement les trolls restants de l’empire Amani, retranchés dans leur capitale Zul’Aman sous les ordres de leur chef, Zul’Jin. Ils s’allièrent aux orcs durant la seconde guerre, mais désertèrent lorsqu’il devint clair que la bataille était perdue. Seule la tribu Revantusk (?) resta fidèle à la horde.

Menée par le chef de guerre Thrall, la horde s’exila en Kalimdor. Mais ils traversèrent le Maelström, une tempête magique éternelle résultant de l’implosion du Puits d’Éternité, ce qui obligea les orcs à s’arrêter sur Balor. Ils y rencontrèrent Sen’jin, chef de la tribu Darkspear. Mais un groupe de murlocs enleva Thrall, Sen’jin et plusieurs orcs et trolls. Thrall parvint à s’échapper, mais Sen’jin fut sacrifié à une sorcière des mers naga (les murlocs vénèrent les nagas tels des dieux). Il put dire dans son dernier souffle à Thrall de mener son peuple vers de meilleurs horizons. Vol’jin, fils de Sen’jin, prit la tête de la tribu et suivit Thrall.

La tribu Darkspear s’installa sur des îles au large des côtes de Durotar : les îles Echos. Mais ils furent délogés par l’armada de Kul’Tiras, dirigée par Daelin Proudmoore (Portvaillant). Une coalition d’orcs, de trolls, d’ogres et de taurens, dirigée par Rexxar, Thrall et Jaina Proudmoore, fille de Daelin, vint à bout de cette armada. Mais lorsque la tribu Darkspear revint sur leur île, ils découvrirent que le sorcier docteur Zalazane avait pris possession les lieux. Les trolls se rapatrièrent donc au village de Sen’jin, sur les côtes de Durotar.

Les trolls sont aujourd’hui des tribus barbares éparpillées. Seuls deux empires ont survécu à l’histoire : l’Empire Zandalari, situé sur l’île de Zandalar, au cœur de l’océan ; et l’Empire Drakkari, situé à Zul’Drak, une région de Northrend (Norsebrise).

© Whisperfrost pris sur le site JudgeHype

_________________
avatar
Yzera
Admin
Admin

Messages : 93
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 34
Localisation : Essonne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesangesendiables.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum